A l’occasion d’une plongée pour photographier le kelp (et tenter de retrouver une dame de nage) j’ai eu la visite d’un lion de mer.

 

Le kelp flotte grâce à des vésicules de gaz attachées à la ramure.

 

Sous l’eau une ambiance de forêt de Brocéliande

 

Le kelp fait penser aux laminaires de Bretagne. C’est un mot générique anglais qui désigne ces grandes algues célèbres en Patagonie, mais qui existent aussi aux Malouines, en Nouvelle Zélande et en Amérique du Nord

 

Tout à coup il était à un mètre de moi. Il virait avec l’agilité sous marine qu’on leur connait. Je n’étais pas complètement rassuré, mais totalement fasciné.

 

Il a expiré de l’air sous l’eau produisant un bruit de déflagration surprenant. Peut-être une stratégie d’intimidation, de défense ou d’alerte car je ne l’imagine pas hors de souffle. Et il est parti.